Un bébé par amour

Lorsque la Pma relance l'espoir - devenirmaman@voila.fr
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Endométriose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iza
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 12500
Age : 43
Localisation : Fieulle de Zazette. Marraine de Ninette.
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Endométriose   Ven 5 Nov 2010 - 16:04

L'endométriose

L'endométriose est définie par la présence de tissu endométrial (muqueuse utérine) en situation ectopique (ovaire, péritoine...).

C'est une pathologie gynécologique fréquente dont l'origine n'est pas élucidée :

- Parmi les différentes hypothèses, la plus acceptée est celle de la migration de fragments d'endomètre libérés au cours des règles et migrant par les trompes jusque dans la cavité abdominale.Mais il faut savoir que 90% des femmes présentent un reflux au cours des menstruations et ne développent pas pour autant systématiquement une endométriose.

- Une autre éventualité serait que ce tissu endomètrial se serait développé en dehors de l'utérus avant la naissance.

La symptomatologie clinique est dominée par l'infertilité et les douleurs pelviennes. Sur le plan clinique l'endométriose peut se présenter selon des aspects très variés :

- L'endométriose superficielle ,péritonéale ou ovarienne
- Les kystes ovariens endométriosiques ou endométriomes
- L'endométriose profonde lorsque les lésions pénètrent dansl'espace rétro péritonéal et ou dans la paroi des organes pelviens (vessie, ligaments utéro sacrés, paroi vaginale postérieur - nodule de la cloison recto vaginale responsable de douleurs pendant les rapports-- ,recto sigmoïde).

Une femme sur 7 entre 15 et 45 ans serait atteinte d'endométriose. Mais comme cette pathologie ne se manifeste pas toujours cliniquement, ces chiffres sont difficilement vérifiables.
Les statistiques sont plus fiables en ce qui concerne les patientes qui consultent pour infertilité car beaucoup d'entre elles auront bénéficié d'une coelioscopie permettant de faire le diagnostic précis d'endométriose.
On estime que 10% de ces patientes présenteraient une endométriose quelle que soit sa gravité.

En termes de fertilité, une femme porteuse d'une endométriose sévère peut très bien arriver à obtenir une grossesse naturellement alors qu'une femme porteuse d(une endométriose légère devra peut-être recourir à une aide médicale.
Donc, être porteur d'une endométriose n'est pas nécessairement synonyme d'infertilité. Tout dépend vraisemblablement du type et de l'évolution des lésions constatées.

Toutes les étapes de la reproduction sont susceptibles d'être touchés : la présence dans un endroit inhabituel de ces fragments d'endomètre provoque des réactions inflammatoires, qui peuvent être très importants et provoquent des lésions définitives.
On peut mettre en évidence des troubles de l'ovulation, des altérations précoces du fonctionnement ovarien, des anomalies de la fécondation et de l'implantation.
La seule présence de ces tissus inflammatoires crée une ambiance toxique qui peut nuire au bon déroulement du processus .

Lorsque ces fragments d'endomètre sont implantés sur le péritoine, ils vont altérer la nature de ce feuillet et provoquer la formation d'adhérences (accolement de tissu).
Ces adhérences sont comme des voiles qui vont emprisonner les différents organes qui auront perdu de leur mobilité et leur souplesse.
Par exemple, les trompes peuvent être altérées et ne plus permettrent le passage de l'ovule ou de l'embryon.

L'implantation sur les ovaires de ces mêmes fragments de tissu d'endomètre provoque une réaction étrange : les tissus rentrent dans l'ovaire et évoluent en se refermant sur eux-mêmes pour former un kyste très typique de cette pathologie, le kyste endometriosique .
Ces Kystes ont tendance à augmenter de volume progressivement et peuvent provoquer une altération plus ou moins importante du fonctionnement ovarien et diminuer la qualité des ovules.

Enfin ces tissus voyageurs peuvent se tromper de direction et pénétrer alors dans la paroi de l'utérus au lieu de s'éliminer naturellement lors des règles.
La encore ces petits amas de tissus vont évoluer en s'invaginant et en formant de petites grottes communicantes ou pas avec la cavité utérine et pouvant constituer en quelque sorte un terrain piégé et peu hospitalier lorsque l'embryon va chercher un endroit accueillant pour s'implanter.
Ces lésions au niveau même de la cavité de l'utérus portent le nom « d'adénomyose ».

Si le diagnostic définitif de l'endométriose est histologique et justifie donc une intervention chirurgicale, le diagnostic doit être effectué en préopératoire, l'intervention ne venant que confirmer celui-ci et permettre de réaliser le traitement.

Si l'interrogatoire et l'examen clinique réalisé idéalement en période péri menstruel peuvent être très évocateur, ils présentent néanmoins des limites notamment pour préciser l'extension exacte des lésions.
Cela justifie la réalisation d'examens complémentaires radiologiques en pré opératoire pour préciser la situation exacte des lésions, information essentielle pour exposer à la patiente les modalités de l'intervention et réaliser une exérèse complète, l'efficacité du traitement dépendant de la radicalité de l'intervention.

Dans ce contexte, plusieurs techniques d'imagerie (échographie endovaginale, echoendoscopie rectale, IRM, Scanner) peuvent contribuer à effectuer à effectuer le bilan prêt opératoire dans un contexte clinique évocateur d'endométriose.

L'échographie par voie vaginale est l'examen à réaliser en première intention quel que soit le type d'endométriose suspectée ; en effet il s'agit d'un examen de réalisation beaucoup plus simple pour la patiente et par ailleurs beaucoup moins onéreux que l'IRM.

Dans certaines situations de lésions d'endométriose profonde extensive avec infiltration vésicale et/ou digestive, l'exérèse complète des lésions amènera le chirurgien à effectuer des gestes difficiles avec un risque réel de complications dont il est indispensable que la patiente soit informée avant l'intervention.

source : http://www.imr-marseille.com/index.php?page=endometriose




_________________

4FVIICSI ---

=> BB1 née en 2009



=> BB2 des jujus : 1 petite fille décédée à 24sa et 1 petit garçon
tous les deux venus au monde en 2011

Mon petit survivant est arrivé avec 2 mois d'avance soit à 31SA+5J


05/13 : TEV ---
14/08 :  pds 319 à j12
              : 892 à j14
                        : 1753 à j16 ...  


On y croit !!!!!!!!!!!!!!!! 

Revenir en haut Aller en bas
 
Endométriose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Endométriose
» L'endométriose
» Capital - Je mange équilibré, ils s'enrichissent
» Notre parcours
» Les relations entre jumeaux , jumelles....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un bébé par amour :: FERTILITE :: des clés pour comprendre-
Sauter vers: