Un bébé par amour

Lorsque la Pma relance l'espoir - devenirmaman@voila.fr
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 IAC : insémination avec sperme du conjoint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iza
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 12500
Age : 43
Localisation : Fieulle de Zazette. Marraine de Ninette.
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: IAC : insémination avec sperme du conjoint    Ven 5 Nov 2010 - 15:59



Dans certains cas d'infertilité, l'équipe médicale peut proposer au couple infertile le recours à l'insémination avec sperme du conjoint, technique la plus simple, la plus ancienne, qui facilite la rencontre entre l'ovocyte et le spermatozoïde.

Les indications :

L'insémination peut être proposer dans les cas suivants :

- Causes masculines : anomalies modérées du sperme (qualité/quantité) , troubles de l'éjaculation.
- Causes féminines : anomalies du col de l'utérus ou de la glaire qu'il sécrète, pouvant interférer avec le
passage des spermatozoïdes du vagin vers l'utérus.
- Causes mixtes : masculines et féminines.
- Causes inexpliquées.
- Après échecs répétés de stimulation simple de l'ovulation.

Le traitement de la patiente :

Avant de réaliser l'insémination avec le sperme du conjoint, un traitement visant à stimuler légèrement l'ovaire est généralement prescrit.
Cette stimulation est destinée à corriger un éventuel trouble de l'ovulation, à réaliser l'insémination dans une courte période où la fécondité est maximale et enfin à augmenter les chances d'obtenir une grossesse grâce, parfois, au développement de deux follicules au lieu d'un seul.
Ce traitement est surveillé par un monitorage couplant des échographies pelviennes à des dosages hormonaux dans le sang.

Lorsque le ou les follicules (pas plus de trois) contenant l'ovocyte ont atteint la bonne taille et que le taux d'oestradiol sanguin est suffisant, l'ovulation est déclenchée par une injection d'hormone HCG.
L'insémination a lieu entre 35 à 40 heures après l'injection de cette hormone, soit, lors de la période où la fécondité est maximale.


Le traitement du sperme du conjoint:

Le sperme doit être recueilli par masturbation au laboratoire deux heures avant l'insémination, le temps de permettre au sperme de se liquéfier dans une étuve à 37°C, de l'analyser, et de pratiquer la technique de sélection des spermatozoïdes mobiles.
Cette sélection est obtenue en faisant passer les spermatozoïdes à travers une solution de haute densité qui élimine les composants inutiles ou néfastes contenus dans le sperme : les bactéries, la partie liquide du sperme (plasma séminal), les cellules qui ne sont pas des spermatozoïdes, les spermatozoïdes immobiles ou insuffisamment mobiles et certains des spermatozoïdes présentant une morphologie anormale.


L'insémination :

L'insémination est réalisée sans hospitalisation, au moyen d'un cathéter à usage unique, souple et très fin, relié à une petite seringue contenant le sperme préparé (volume injecté : moins d'un millilitre).
Le cathéter est introduit dans la cavité utérine après mise en place d'un spéculum. Cette insémination, qui passe par les voies naturelles que constituent le vagin et le col de l'utérus, est totalement indolore.
Une fois le sperme déposé au fond de l'utérus, le cathéter est délicatement retiré et la patiente doit simplement rester allongée quelques minutes.
Les spermatozoïdes mobiles remontent naturellement vers les trompes à la rencontre de l'ovocyte.
La fécondation se fait selon le processus naturel « in vivo » puisqu'elle se passe à l'intérieur du corps de la femme.
Après cela la patiente peut reprendre une activité normale.


Les résultats

Les chances d'obtenir une grossesse par insémination du sperme de conjoint se situent entre 10 et 15% par cycle de traitement.
La répétition des cycles d'insémination n'aboutit pas à une addition arithmétique des chances de succès, mais permet de les augmenter, dans la limite de six inséminations.
Si cette technique simple, peu traumatisante et efficace, a rendu de grands services à de nombreux couples, elle ne constitue pas le seul recours à un problème d'infertilité.
En cas d'échec, les médecins peuvent également proposer la Fécondation In Vitro (FIV), réalisable avec ou sans micro-injection de spermatozoïdes dans l'ovocyte (ICSI).

source : http://www.imr-marseille.com/index.php?page=insemination








_________________

4FVIICSI ---

=> BB1 née en 2009



=> BB2 des jujus : 1 petite fille décédée à 24sa et 1 petit garçon
tous les deux venus au monde en 2011

Mon petit survivant est arrivé avec 2 mois d'avance soit à 31SA+5J


05/13 : TEV ---
14/08 :  pds 319 à j12
              : 892 à j14
                        : 1753 à j16 ...  


On y croit !!!!!!!!!!!!!!!! 

Revenir en haut Aller en bas
 
IAC : insémination avec sperme du conjoint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dissolution brigades 2013 - Fiche de voeux région ou nationale ?
» Conjoint, sécurité sociale et mutuelle madelin
» Travail du conjoint, vie de couple et mutation pour C.P.
» La baleine bleue est l’animal qui éjacule le plus avec 20 litres de sperme à chaque éjaculation !
» Supporteriez-vous de vivre avec un phobique social et/ou un ago si vous n'aviez jamais été phobique?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un bébé par amour :: FERTILITE :: des clés pour comprendre-
Sauter vers: