Un bébé par amour

Lorsque la Pma relance l'espoir - devenirmaman@voila.fr
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 GLOSSAIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corinne
Plume de diamant
avatar

Nombre de messages : 8737
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: GLOSSAIRE   Ven 5 Nov 2010 - 15:35

GLOSSAIRE de la PMA

aménorrhée : Absence de règles. Elle peut être primaire (absence de premières règles) ou secondaire (survient après une période de règles normales). Elle peut faire suite à une spanioménorrhée.

Analogues de la LHRH : Les analogues de la LHRH sont utilisés pour mettre au repos le contrôle hypophysaire de la fonction génitale. On les utilise en FIV pour éviter une ovulation avant le jour de la ponction.

Asthenospermie : Défaut de mobilité des spermatozoïdes. Il y a normalement au moins 40% de spermatozoïdes mobiles dans le sperme. En dessous de ce seuil, on parle d'asthénospermie. Ces anomalies peuvent être dues à des anomalies de structure des spermatozoïdes (défaut de production) ou à des infections.

Asthénozoospermie : Diminution de la mobilité des spermatozoïdes dans le sperme.

Azoospermie : absence de spermatozoïde dans le sperme. Il peut s'agir d'une absence de production par les testicules (azoospermie sécrétoire ou non obstructive) ou d'une obturation des canaux permettant l'extériorisation des spermatozoïdes (épididymes, canaux déférents ou canaux éjaculateurs) malgré une production normale de spermatozoïdes par les testicules (azoospermie excrétoire ou obstructive). Dans ce dernier cas, il peut s'agir soit d'une anomalie congénitale (souvent génétique associée à la présence de la mutation de la mucoviscidose) soit d'une séquelle d'infection (acquise).


C.E.C.O.S. : Centre d'Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme humains. Ces centres sont les seuls autorisés à conserver le sperme humain . La conservation par congélation dans l'azote liquide (à - 173°C) peut durer des mois voire des années. Lors de la décongélation on vérifie que les spermatozoïdes ont bien survécu aux processus de congélation/ décongélation.

Caryotype : C'est une prise de sang qui permet l'étude du nombre et des anomalies des chromosomes. Il peut mettre en évidence une cause d'infertilité ou de fausses couches à répétition.

Chlamydia : Il s'agit d'une bactérie dont la présence dans le vagin est anormale. L'infection vaginale donne peu de signes et peut passer inaperçue : pertes jaunâtres, petites sensations de brûlures. Cette infection est dangereuse pour la fertilité car elle peut se propager au niveau des trompes et conduire à une salpingite (infection des trompes). Cette infection des trompes peut être trés douloureuse et donner de la fièvre, ou elle peut passer inaperçue. Un traitement antibiotique des 2 membres du couple est nécessaire.

coelioscopie : La coelioscopie est une technique qui permet de visualiser non pas l'intérieur de l'utérus mais l'ensemble des organes pelviens (paroi externe de l'utérus, trompes, ovaires) et abdominaux. Son principe consiste à réaliser, sous anesthésie générale, une petite incision au niveau de l'ombilic, qui permet l'insufflation de gaz carbonique (CO2 : dioxyde de carbone) dans la cavité abdominale, ainsi que l'introduction par la même incision d'un tube optique équipé d'une caméra permettant de visualiser les organes. La coelioscopie permet ainsi : - de mettre en évidence des lésions de l'appareil génital interne féminin qui n'ont pas été observées à l'examen clinique, à l'échographie et à l'hystérosalpyngographie. - d'apprécier l'état des trompes en vérifiant qu'elles ne sont pas bouchées (on observe le passage d'un liquide coloré des trompes vers la cavité intrapéritonéale, comme l'hystérosalpyngographie). - de réaliser dans certains cas des prélèvements d'ovaires pour analyse.

declenchement : Il s'agit de la piqure de GONADOTROPHINE 5000 UI qui permet de provoquer le declenchement d 'ovulation lorsque le ou les follicules sont murs (16 à 18 mm au controle échographique)


DPI : (Diagnostic Pré Implantatoire) : Examen génétique pratiqué sur un embryon conçu par FIV avant son transfert dans l’utérus.


ectopie testiculaire : anomalie de la migration d'un testicule, avant la naissance, de l'abdomen vers les bourses

Endomètre : C'est la muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine. Cette muqueuse se transforme tout au long du cycle menstruel sous l'influence des hormones sexuelles présentes dans le sang. Les règles correspondent à l'évacuation de la partie superficielle de cette muqueuse à la fin du cycle menstruel en l'absence de grossesse.

endometriose : Chez les femmes infertiles, on retrouve la présence d'endométriose dans environ 30 % des cas. C'est la présence d'endometre en dehors de la cavité utérine. Beaucoup de patientes infertiles n'ont aucun signe clinique d'endométriose et c'est la pratique d'une cœlioscopie qui fait découvrir la maladie endométriosique.


fibrome : Les fibromes de l'utérus sont des tumeurs bénignes de l'utérus, c'est à dire non cancéreuses. Ces fibromes sont très fréquents : 1/3 des femmes de 35 ans en sont porteuses. leur fréquence augmente avec l'âge. En général, ces fibromes ne donnent aucun symptôme. Dans certains cas, ils peuvent donner des saignements ou des douleurs. Ils sont exceptionnellement responsables d'une stérilité.

FIV : Fécondation In Vitro

follicule : Structure ovarienne contenant l’ovocyte, visualisable à l'echographie ovarienne.

fragmentation de l'ADN des Spermatozoïdes : Atteinte de l'intégrité de l'ADN du noyau des spermatozoïdes par rupture de la liaison double brin (ADN intact) en simple brin (ADN fragmenté). L'origine de cette fragmentation peut être consécutive à des troubles qualitatifs initiaux lors des étapes de la spermatogénèse (phénomène d'apoptose par exemple) ou secondaires (péroxydations relative à des infections par exemple). C'est une cause d'infertilité masculine en cours d'évaluation actuellement, une des causes de "l'effet paternel" ?

FSH: L'hormone FSH (Follicle-stimulating Hormone) ou hormone folliculostimulante est une hormone gonadotrope de l'hypophyse, qui stimule le développement et la maturation des follicules de Graaf dans l'ovaire et la spermatogénèse chez l'homme.

Chez l'homme, elle stimule l'activité des cellules de Sertoli des testicules, qui produisent les spermatozoïdes, en étant régulée par le taux de testostérone selon une rétroaction négative.

Chez la femme, elle stimule l'activité des ovaires en induisant la maturation des follicules ovariens jusqu'à l'ovulation.

GEU : grossesse extra uterine : Implantation d’un embryon en dehors de la cavité utérine (dans une trompe par exemple : grossesse tubaire)

glaire cervicale : Elle est produite par les glandes de la partie interne du col de l'uterus. La composition, l'abondance de la sécrétion varient au cours du cycle menstruel. La glaire prend l'aspect du blanc d'oeuf cru en periode ovulatoire. La glaire a pour fonction, à la période propice pour la fécondation, de "capter" les spermatozoïdes émis lors du rapport sexuel. Une glaire de mauvaise qualité peut faire barrage au passage des spermatozoïdes. C'est au cours du test de Hünher ( test post coital) que l'on étudie l'aspect de la glaire et le comportement des spermatozoïdes dans celle-ci.

hysterographie : L'hystérosalpyngographie est un examen radiologique de l'appareil génital interne de la femme réalisée après injection d'un liquide iodé opaque aux rayons X par voie vaginale.

hysterosonographie : Il s'agit d'une échographie réalisée par voie vaginale avec injection préalable de sérum physiologique en intra cervicaldans la cavité utérine.

IAC : Insemination Intra utérine avec sperme du Conjoint.

IAD : Insémination intra utérine ou intra cervicale avec sperme d'un Donneur.

ICSI : Intra Citoplasmic Spermatozoa Microinjection Terme désignant la micro-injection d'un spermatozoïde dans le cytoplasme d'un ovocyte. On parle dans ce cas d'une fécondation assistée. Il s'agit d'une technique de Fécondation in vitro initialement mise au point pour résoudre les problèmes de stérilité d'origine masculine.

IIU (Insémination Intra-Utérine) : transfert des spermatozoîdes dans l'utérus

LH : L'hormone LH (Luteinizing hormone), ou hormone lutéinisante, stimule la production de progestérone des follicules ovariens, ainsi que l'ovulation.

Mar test : Test qui détecte et quantifie la présence d'anticorps antispermatozoïdes fixés à la surface des spermatozoïdes.

Necrospermie : Elle est caractérisée par un pourcentage élevé de spermatozoïdes morts (>50%). Elle est souvent due à des infections.

Nidation : Implantation de l’embryon dans la muqueuse utérine.

oligospermie : Nombre insuffisant de spermatozoïdes. Normalement, il y a au moins 20 millions de spermatozoïdes par ml de sperme. On considère généralement qu'un nombre inférieur à 10 millions/ml peut être responsable d'une infertilité.

oligozoospermie : diminution du nombre de spermatozoïdes dans le sperme.

PMA ou AMP : Assistance Médicale à la Procréation (A.M.P.) L'assistance médicale à la procréation (AMP) est définie et sa pratique réglementée en France par la loi dite " de bioéthique " du 29 juin 1994. " L'assistance médicale à la procréation s'entend des pratiques cliniques et biologiques permettant la conception in vitro, le transfert d'embryons et l'insémination artificielle, ainsi que de toute technique d'effet équivalent permettant la procréation en dehors du processus naturel ". Ce terme désigne donc l'ensemble des procédés par lesquels la fusion de l'ovule et du spermatozoïde est induite non par des relations sexuelles de l'homme et de la femme, mais à l'aide d'une intervention médicale. Les trois techniques de PMA les plus courantes sont l'insémination artificielle, la fécondation in vitro classique et la fécondation assistée par insémination intracytoplasmique d'un spermatozoide dans l'ovocyte (ICSI).


spanioménorrhée : Espacement des périodes de règle. La durée des cycles peut aller de 35 jours à 3 ou 6 mois. Au delà, on parle d'aménorrhée secondaire.

synechie : Accolement de parois uteirnes ou cervicales pouvant faire obstacle à l'écoulement des règles ou à la rencontre du spermatozoide et de l'ovocyte. Une IVG, un curetage, une infection de l'endometre peut occasionner ce genre de problème.

Teratospermie : Présence d'un taux anormalement élevé de spermatozoïdes anormaux.
On parle de tératospermie quand plus de 70% des spermatozoïdes présentent une anomalie morphologique ou "malformation". L'anomalie morphologique peut porter sur la tête ou le flagelle du spermatozoïde.

tératozoospermie : diminution du nombre de spermatozoïdes normaux dans le sperme.

Test de migration et de survie : Test réalisé au laboratoire, après un recueil de sperme, qui consiste à estimer la concentration, la mobilité et la survie des spermatozoïdes sélectionnés sur des gradients de densité. Il permet de choisir la technique de laboratoire la plus adaptée à la prise en charge de l'infertilité.

test post coital de Huhner : Il se pratique un peu avant la période supposée de l'ovulation. Ce test consiste à observer le comportement des spermatozoïdes dans la glaire qui est prélevée au niveau du col utérin de la femme, 4 à 10 heures après un rapport sexuel. Une anomalie de ce test peut conduire le couple infertile à la pratique d'inseminations intra utérines.

transfert : il s'agit du geste qui consiste à introduire dans l'uterus le ou les embryons issus de la Fécondation in vitro. En général, il s'effectue 2 ou 3 jours après la ponction d'ovocytes. le transfert se passe au laboratoire, par les voies naturelles, sans douleur ni anesthésie.

triploidie : anomalie des chromosomes


Source: http://www.fertily.org



_________________
Corinne - OPK à l'origine de l'infertilité - Des IAC, une FIV et quelques transferts qui m'ont permis de devenir maman
D'une fille de 5 ans, Justine, née après la 9ème tentative
Et 2 TEC plus tard d'un garçon de 2 ans 1/2, Basile

Marraine de Zazette et Jenny
Revenir en haut Aller en bas
 
GLOSSAIRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment utiliser le glossaire
» Glossaire de la PMA
» glossaire des abreviations
» Mis à jour le glossaire
» Dictionnaire du patois normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un bébé par amour :: FERTILITE :: des clés pour comprendre-
Sauter vers: